Le concept de fleet management en France et UK

La notion de fleet management existe en France et dans les pays anglo-saxons, mais ne désigne pas exactement la même chose.

Fleet management dans les pays anglophones

Au Royaume-Uni, le fleet management est étroitement lié aux outils de géolocalisation. Elle comprend :

  • la localisation et le suivi en temps réel des véhicules par satellite
  • la surveillance des données mécaniques et de conduite
  • l’optimisation de l’activité
  • la sécurisation des conducteurs, des véhicules et des marchandises

La fonction la plus élémentaire du fleet management est le suivi GPS de chaque véhicule de la flotte automobile de l’entreprise afin de connaitre leur position en temps réel, pour une plus grande réactivité et une meilleure capacité de prise de décision.

Les systèmes de géolocalisation les plus sophistiquées prévoient l’installation de capteurs à bord des voitures ou camions afin d’enregistrer en permanence des données comme la consommation de carburant, le freinage et l’accélération, etc. Ceci permet au fleet manager d’analyser et, éventuellement, améliorer les types de conduite et de suivre l’état mécanique du véhicule.

Le fleet manager sera le premier à agir en cas d’actes de malveillance ou de vol d’un véhicule, suivant ses déplacements en direct et alertant les autorités dans le même temps.

Tout ceci contribue au final à optimiser l’efficacité de la flotte auto de l’entreprise.

Le fleet manager à la française

En France, le fleet manager est un tiers spécialisé à qui l’entreprise confie la gestion de sa flotte automobile. Elle s’épargne ainsi de nombreuses taches administratives chronophages.

Ce type de prestation concerne surtout les grandes entreprises disposant de très grands parcs automobiles (plus de 500 véhicules).

Le fleet manager rassemble, consolide et traite les données liées à la gestion du parc. Il est l’unique contact des fournisseurs (loueurs, assureurs, centres d’entretien, etc.).

Il remet à l’entreprise des rapports sur l’activité du parc ainsi que sur les dépenses engagées, s’il bénéficie de ce type de prérogative.

Le fleet management à la française constitue donc davantage une prestation d’externalisation de la gestion d’un parc automobile, alors que le terme désigne d’avantage, pour les professionnels anglo-saxons, l’optimisation opérationnelle de l’activité même des véhicules pendant leurs missions et l’analyse des pistes d’amélioration entre celles-ci.